scoopzic.com Today's Opening Times 10:00 - 20:00 (GMT)
Place an Order
Instant price

Struggling with your work?

Get it right the first time & learn smarter today

Place an Order

Le Groupe International Belge French Essay

Disclaimer: This work has been submitted by a student. This is not an example of the work written by our professional academic writers. You can view samples of our professional work here.

Any opinions, findings, conclusions or recommendations expressed in this material are those of the authors and do not necessarily reflect the views of UK Essays.

Published: Mon, 5 Dec 2016

Note de Synthèse

Le groupe international Belge SOLVAY, est un groupe diversifié il est composé de 3 Domaines d’Activités Stratégiques: Chimie, Plastique et Pharmacie

L’intégration des activités pharmaceutiques au sein du groupe Solvay s’inscrit dans l’évolution historique du groupe et dans une stratégie de croissance durable. Depuis les années 70, Solvay a décidé de développer des activités acycliques, en particulier dans le domaine de la santé, ce qui l’a conduit à de nombreuses acquisitions, avec encore récemment l’acquisition des Laboratoires Fournier (2005). Solvay Pharmaceuticals est devenue une société active, de dimension internationale. Solvay Pharmaceuticals a fortement contribué au développement du Groupe.

Alors que jusque là le groupe raisonnait en termes de croissance durable et veillait au développement de son activité pharmaceutique, on assiste aujourd’hui à un revirement stratégique avec la décision prise le 28 Septembre 2009 de céder l’intégralité des activités Pharmaceutiques. Il est à noter que le DAS Pharmacie est l’activité la plus rentable du groupe (2/3 des bénéfices pour 1/3 du CA).

La problématique qui s’est alors dégagée a été de savoir pourquoi l’entreprise Solvay a fait le choix de se dégager d’une activité rentable?

La décision se caractérise comme une stratégie de recentrage, compte tenu du marché de la pharmacie (concurrence, mutations) et de ses contraintes (financières, sanitaires, légales…) ainsi que des ressources de l’entreprise (taille moyenne).

Ce recentrage intervient dans une logique de focalisation stratégique à long terme. Solvay a décidé de désinvestir par cession (sell-off), avec l’intention de se concentrer sur son cœur de métier afin d’assurer sa pérennité sur des marchés dominables (≠Pharmacie structure concurrentielle non favorable) et de renforcer la cohérence de ses activités. Ce revirement s’inscrit donc dans une dynamique d’adaptation et de pérennisation.

Solvay à donc pour ambition d’affirmer sa position parmi les leaders dans les produits et services de la chimie et du plastique, par croissance interne (forte valeur ajouté) et externe (nouvelles compétences, nouveaux territoires).

Cette stratégie apparaît comme cohérente face au rude marché de la Pharmacie, mais des incertitudes persistent quant au réinvestissement des sommes dégagées par la vente, mais aussi quant à l’avenir de Solvay sur des marchés enclin à une flambée des prix des matières premières (Progression du CA mais baisse des performances).

Introduction

A l’heure du développement considérable des nouvelles technologies, biotechnologies ou autres nanotechnologies, le secteur médical est en perpétuel mouvement. Ainsi, avec des efforts en recherche et développement très importants dans ces secteurs et l’accroissement des produits génériques ainsi que des laboratoires, ces derniers n’ont plus seulement comme but de développer des ressources et solutions pour les personnes malades. En effet, un réel business s’est développé autour de ce secteur avec une concurrence mondiale qui s’accroît chaque année dans le cadre d’une augmentation des dividendes versés aux actionnaires, négligeant parfois la vocation première du secteur médical: aider les personnes malades. De ce fait, les sociétés n’ont pas de remords à tester de nouveaux médicaments en contre partie d’une contribution financière sur des étudiants ou personnes désireux d’arrondir leurs fins de mois. En outre, les rachats d’actions ou de sociétés sont de plus en plus fréquents, les commerciaux médicaux sont de plus en plus nombreux et l’augmentation des produits génériques complexifient le domaine du secteur médical de nos jours.

En 2010, la France a consacré 2,2% du PIB pour la R&D, soit près de 30 milliards d’euros, en augmentation de 5,5% par rapport à 2009. L’union européenne s’est fixée un objectif de croissance de 3% par an dans le but de rattraper le retard par rapport aux Etats-Unis. Le budget de recherche et développement dans le secteur privé en France est de 5 milliards d’euros pour l’année courante. Cette faible croissance des dernières années à conduit à la délocalisation de nombreuses entreprises dans d’autres pays au début du XXIème siècle.

Dans le cadre de notre sujet de recherche, nous étudierons la position du groupe international SOLVAY qui s’est récemment séparée d’un de ses trois domaines d’activités stratégiques, le secteur pharmaceutique. Ce domaine qui était rentable pour la société Belge. Après avoir présenté ce groupe diversifié, nous présenterons les cours de son action et mettrons en évidence les chiffres clés qui permettent de mieux l’appréhender. Dans une seconde partie, nous nous focaliserons sur le domaine cédé par SOLVAY, le secteur pharmaceutique et nous y étudierons plus précisément ses différentes facettes. Nous pourrons ainsi en dégager des réflexions sur la pertinence de la décision réalisée par les dirigeants de la société.

I. SOLVAY un groupe diversifié

1. Présentation du Groupe SOLVAY

Solvay est une société fondée en 1863 par le chimiste Ernest Solvay. Le groupe fut le premier à développer la production du bicarbonate de sodium ainsi que l’utilisation de l’électrolyse.

SOLVAY est donc un groupe chimique et pharmaceutique international dont le siège se trouve à Bruxelles. Il est présent dans 50 pays et emploie plus de 29.000 personnes dans les secteurs d’activités: Chimie, Plastique et Pharmaceutique.

Aujourd’hui, SOLVAY est un groupe international qui intervient dans l’industrie chimique et pharmaceutique, il s’est développé, dans plus de 50 pays, emploie 29000 employés dans le monde. Le siège se trouve à Bruxelles, en Belgique.

Le groupe, qui a une activité industrielle importante dans les secteurs d’activités: Chimie, Plastique et Pharmaceutique, veille également à la protection de l’environnement tout au long du cycle de vie du produit dans le cadre d’une prise en compte active du développement durable. Chacun est d’ailleurs sensibilisé à ce sujet dans le code de conduite de la société «One group, One code, One path».

Depuis le 15 Février 2010, SOLVAY s’est réorienté sur 2 axes stratégiques (Chimie, Plastique) avec la revente de l’activité pharmaceutique à la société Abott dans le cadre d’un recentrage des activités de la société Belge. La plus-value après impôt réalisée sur la vente du secteur pharmaceutique est de 1,7 milliards d’euros. La société a pour but de réinvestir cette somme dans des projets stratégiques en chimie et plastiques. De plus, elle souhaite continuer à développer ses régions qui ont un potentiel de croissance. En attendant les résultats des évaluations sur ces projets, elle compte investir à court terme la trésorerie excédentaire.

2. Les parties prenantes

Le groupe SOLVAY est côté au NYSE Euronext à Bruxelles, il est détenue à 30,07% par Solvac, 3,05% est détenu par Solvay Stock Option Management et 2,94% est détenue par Blackrock.

Il est a souligner que M. Patrick Solvay est administrateur de la holding Solvac est détient 5,27% du Capital de celle-ci.

àLien étroit entre Solvac et Solvay (Famille Solvay)

3. Performance Globale

Quant à l’analyse de la performance globale et à la projection de la société sur les prochaines années, nous avons retenu les informations les plus pertinentes (d’après l’étude des analystes d’infinancials: www.infinancials.com, des données fournies par www.bourse.lesechos.fr, ainsi que des données du Groupe Solvay: www.solvay.com).

Voici tout d’abord les différentes évolutions des chiffres d’affaires et résultats opérationnels entre 2008 et 2009:

CA 09

∆% CA 08/09

Resultat opérationnel 09

∆% Resultat opérationnel 08/09

Pharmaceutique

2791

3%

649

29%

Chimique

2713

-12%

246

3%

Plastique

2982

-19%

73

-72%

* les chiffres ci-dessus sont en millions d’euros/Source: infinancials.com

Ci-dessus, l’évolution du chiffre d’affaire et du résultat opérationnel entre 2008 et 2009. On peut facilement observer sur ces données calculées à partir du rapport 2009 de Solvay, que l’activité pharmaceutique a été en forte progression aussi bien en termes de ventes que de résultat opérationnel. Les activités chimiques et plastiques, quant à elles, en régression considérables au niveau des ventes ainsi qu’en résultat opérationnel pour l’activité plastique, ont en partie été affectées par la crise mondiale récente. Seulement le secteur pharmaceutique permet de rétablir ces valeurs peu favorables durant l’année 2009. De plus, d’après le rapport 2009 de SOLVAY, la légère évolution du résultat opérationnel du secteur chimique a été induite par la diminution des coûts fixes et coûts énergétiques.

Le secteur pharmaceutique a de nombreux produits phares dans différentes spécialisations comme les vaccins antigrippaux (Influac), la gynécologie (Duphaston, Prometrium), la cardiométabollique (Tricor, Liphantyl) ou encore la neuroscience (Serc). Ces produits sont à forte valeur ajoutée pour le groupe. Ainsi, l’acquisition de filiales et le développement de la société dans des pays en voie de développement ont contribué à la plus-value réalisée lors de la cession.

2009

Prévisionnel 2010

∆% 09/10

Investissements et acquisitions

567

673

18,7%

R&D

555

148

-73,3%

Total

1122

821

-26,8%

* les chiffres ci-dessus sont en millions d’euros/Source: infinancials.com

Sur ce tableau, on peut observer la projection de la société quant à l’année 2010 concernant les investissements et la recherche et développement. On peut constater que la société va continuer à se développer en comptant acquérir d’autres filiales. Suite à la vente du secteur pharmaceutique à Abott, la R&D va considérablement diminuer. En effet, la recherche médicale nécessite beaucoup de moyens pour la recherche afin de développer de nouveaux médicaments.

Suite à l’étude de la performance des concurrents, et grâce aux ressources d’infinancials.com en sélectionnant les critères suivant: EBITDA, rendement de la dette, revenus net, valeur des actions, volatilité des actions. Nous avons pu caractériser la société comme suiveuse.

Voici, selon les analystes d’infinancials.com, la notation attribuée à la société en comparaison de la concurrence mondiale:

SOLVAY

Concurrence mondiale

Taux de croissance

1,9

4,2

Valeur de l’entreprise

3,4

5,1

Profitabilité

6,1

5

Risque de marché

7,3

6,7

* toutes les notes sont notées sur 10 points

A titre informatif, les indicateurs et les valeurs pertinentes détaillés de ces dernières années sont mis à disposition en annexes (Annexe 1).

4. Domaines d’Activités Stratégiques

La typologie des 3 DAS:

– Pharmaceutique :

C’est un secteur de croissance non cyclique, il représentait une zone de croissance pour

Solvay. La société pharmaceutique est de taille moyenne.

– Chimique :

La branche chimie dispose d’un leadership fort et d’une position concurrentielle. Elle se décompose en 4 grands pôles:

– Le Pôle des minéraux (46% du CA du secteur Chimique: Carbonate de soude et dérivés, carbonates de baryum et de strontium, « advanced Functional Minerals »)

– Le Pôle Electrochimie et Fluor (36,3% du CA du secteur Chimique : soude caustique et produits fluorés)

– Le Pôle Oxygène (16,3% du CA du secteur Chimique : peroxyde d’hydrogène, détergence et caprolactones)

– Et le pôle Organique (0,9% du CA du Secteur Chimique)

– Plastiques :

Cette branche est mineure dans l’activité du groupe, et se caractérise par une spécialisation dans:

– Les Polymères « high tech » et Inergy Automotive Systems (42% du CA de ce secteur)

– Et les activités compétitives de la chaîne vinylique (58% du CA de ce secteur)

Il est à souligner que Solvay fait partie des leaders mondiaux dans les domaines de la fabrication et de la commercialisation de produits plastiques et chimiques.

Analyse des performances économiquespar DAS:

Dans un premier temps nous allons analyser la représentation des différents DAS dans la performance économique du groupe Solvay.

Répartition du CA 2009 en pourcentage:

Répartition du Résultat 2009 en pourcentage:

Au niveau du Chiffre d’Affaires on remarque que la répartition est homogène avec une représentation d’environ 1/3 pour chaque DAS.

Cependant dans l’analyse du Résultat on remarque que le portefeuille d’activités est très déséquilibré en effet la Pharmacie représente 2/3 du Résultat global du groupe. Tandis que les secteurs Chimique et Plastique ne représentent seulement 1/3, la chimie étant le plus rentable des 2.

Suite à cette analyse nous pouvons dire que le secteur Pharmaceutique est le plus rentable et ainsi est la source principale de revenu pour du groupe.

Analyse du portefeuille d’activités du groupe:

Matrice BCG:

L’analyse du portefeuille BCG est basée sur 2 indicateurs la PDM relative et le taux de croissance. Pour le groupe Solvay, la Matrice laisse apparaitre la Pharmacie comme DAS Dilemme, en effet compte tenu de la concentration du secteur et de la taille moyenne de la branche pharmacie du groupe Solvay cette activité devient problématique. La chimie cœur de métier du groupe représente l’activité «Vache à lait», en effet Solvay fait partie des leaders sur ce marché à tendance stable (taux de croissance nul) et enfin l’activité Plastique se présente comme «Star» car Solvay travaille beaucoup dans le segment des plastiques «high tech» et s’impose comme un acteur important dans le domaine.

II. Le Recentrage: une stratégie nécessaire et cohérente?

1. Diagnostic (Focus DAS Pharmacie)

A. Diagnostic Externe

Les grandes tendances du marché:

* Une croissance fragilisée:

Le secteur connaît une croissance mais qui est fragilisée par la crise. En effet depuis ces 3 dernières années, on assiste à un ralentissement de la croissance du CA du secteur et ainsi a une perte de vitesse de la croissance du secteur.

Plusieurs facteurs, expliquent cela, d’après les études du XERFI 700 on dénote :

– Les économies des organismes payeurs tel que l’assurance maladie et autres mutuelles qui réduisent leurs coûts.

– Une baisse significative de l’auto médication : du fait de la remonter des prix et de la baisse du pouvoir d’achat de la population dut à la crise

– Une forte augmentation de la consommation de vaccins ainsi que de la vente de médicament générique. Réellement seul l’activité hospitalière et des maladies de grandes ampleurs tel que de la grippe A soutiennent l’activité du secteur. Concernant le développement des génériques il est défavorable à l’industrie française par exemple (car c’est un producteur de second rang). Les principaux producteurs sont les pays émergents tel que la chine l inde ou le brésil.

– L’augmentation de la perte de brevet représente une hausse des couts de la recherche et un déclin de la productivité de la R&D

– Un durcissement de la réglementation des médicaments concernant notamment toutes les étapes de fabrication.

– La radicalisation des conditions d’homologation des nouveaux

– L’augmentation des substituts tels que les alicaments, les contrefaçons de médicaments (en nette progression dans les pays en développement) et les nouvelles alternatives thérapeutiques.

– Le problème de surcapacité des grands groupes dans la production de médicaments représente également une des raisons de la fragilité de ce secteur.

Le problème de ce ralentissement vient principalement de la faible croissance des marchés forts tels que les marchés européen et américain. Néanmoins les pays en développement tels que la Chine, l’Inde représentent un énorme potentiel.

* La crise du modèle Blockbuster:

Le modèle blockbusters reposait sur la production d’un nombre restreint de références qui par des effets de masses et d’économie d’échelles, atteignait des niveaux de rentabilité très élevé. On assiste aujourd’hui à une crise de ce modèle du fait qu’aujourd’hui la clientèle a nettement moins besoin de médicament de masse mais de plus de médicament ciblé. Ce système est également remis en cause par: la perte des brevets, l’augmentation des coût de R&D, la concurrence des génériques…

* La tendance à la spécialisation

Le secteur pharmaceutique sur le long terme tend à un partage des risques et vers un modèle de blockbusters de niche (médecine de spécialité). Cette nouvelle tendance intègre le développement des nouvelles technologies, l’enjeu de se modèle réside dans une stratégie de portefeuille nouvelle adaptée a des besoins bien spécifiques.

* Restructuration dans le secteur

Les grands laboratoires sont également à la recherche d’économies de coûts, notamment en R&D, c’est ainsi que l’on a assisté à une vague de restructuration en 2008. L’objectif étant d’adapter l’organisation de la R&D (sous traitance), pour leurs permettre de préserver leur potentiel d’innovation et mieux répondre à l’intégration des nouvelles technologies.

* Le retour à une concentration du marché (mégafusions)

Face à ces mutations du secteur, les grands laboratoires on déployé de nouvelles stratégies pour conserver leur position et répondre aux exigences du marché et des payeurs. Les enjeux aujourd’hui pour ces groupes sont l’optimisation des coûts et la croissance externe, c’est ainsi qu’ils on recours à des Fusions et Acquisitions ciblées par exemple en rachetant des petites boîte spécialisées dans les biotechnologies (R&D active et innovante) ou en acquérant des activités où les barrières à l’entrées sont moins importantes comme les génériques, les vaccins…(les entreprises cibles sont de taille moyenne).

Le secteur pharmaceutique passe de la production de produit de masse à la recherche de marchés de niche à fort potentiel. Cette évolution passera incontestablement par des investissements importants à l’international (conquête de nouveaux marchée), en R&D (nouvelles technologies) etc …

Analyse PESTEL:

*Source Xerfi 700

On a pu observer que le contexte dans lequel l’industrie pharmaceutique évolue est de plus en plus difficile. Le développement de nouveaux médicaments coûte cher et l’issue est toujours plus incertaine. Les contraintes sanitaires et légales sont devenues draconiennes et l’approbation de plus en plus difficile.

Analyse des éléments structurels du secteur: Modèle de Porter(5 forces+Gouvernement)

· Le pouvoir de négociation des fournisseurs (+)

Il y a un faible pouvoir de négociation de la part des fournisseurs. En effet les entreprises du secteur commandent majoritairement de grosses quantités notamment du fait de la production de masse des médicaments et dans le but de réaliser des économies d’échelles (système des blockbusters). Cependant ce fort pouvoir de négociation tend à diminuer du fait de la crise du modèle des blockbusters.

· Le pouvoir de négociation des clients (+-)

Il y a un faible pouvoir de négociation de la part des clients. Cependant les clients finaux sont fortement influencés par l’implication des organismes payeurs, dans le taux de remboursement des médicaments.

· Les produits substituts (- – -)

Les produits génériques sont de nouveaux produits de substitution leur production commence dès qu’un brevet tombe dans le domaine public. Le nombre de médicaments génériques est en augmentation chaque année ce qui est une menace pour le secteur.

Enfin la dernière menace sont les produits contrefaits en augmentation dans les pays en développement qui se substituent à tord aux médicaments originaux.

Autre menace dans une moindre mesure, les alicaments et médecines douces, bien qu’ils ne répondent pas aux mêmes besoins et ne sont pas réellement substituables, ils sont consommés en amont par les consommateurs ce qui correspond à une forme de substitution.

· Entrants potentiels (+)

Le secteur est fermé aux nouveaux entrants, il est donc difficile de venir concurrencer une entreprise sur le secteur, en effet il y a de très fortes barrières à l’entrée (investissements financiers élevés, technologies…).

Il faut cependant souligner le fait que les clients dans ce secteur ne sont pas fidèles à une marque si le produit à la même efficacité (médicaments génériques).

· Concurrence interne (- -)

La rivalité dans ce secteur d’activité est très vive du fait du nombre et de la taille des acteurs (concentration). Le marché de la pharmacie est de type ultra concurrentiel, avec une dominance des 2 leaders mondiaux (Pfizer et GSK), suivis de grands groupes internationaux (ex: Merck&Co, Sanofi-Aventis, Novartis…) et en de laboratoires nationaux indépendants très actifs qui possèdent des positions fortes notamment dans la R&D.

· Gouvernement (-)

Il est essentiel de noter l’importance des facteurs induits par le Gouvernement dans un secteur tel que celui de la Pharmacie. En effet le gouvernement joue un rôle essentiel en ce qui concerne le contrôle de la production des médicaments et des prix pratiqués. Le gouvernement joue un rôle essentiel dans un pays comme par exemple en France où il est un organisme payeur (remboursement des médicaments).

B. Diagnostic Interne

Dans les années 70 et au lendemain de la crise pétrolière, le groupe Solvay a opté pour un modèle stratégique hybride, en se lançant, grâce plusieurs acquisitions, dans le secteur pharmaceutique.

L’objectif était alors d’avoir une activité plus stable dans son portefeuille d’activités, qui permettrait de compenser l’aspect trop cyclique des activités Chimie et Plastique (répartition des risques).

Cette petite activité est devenue grande et source de revenu, au cours du temps. En 2008, la pharmacie pesait pour 52 % du bénéfice du groupe Solvay, elle n’est donc pas une activité annexe.

Il semblerait qu’aujourd’hui Solvay Pharma soit un groupe d’envergure relativement modeste et n’est pas la taille critique pour poursuivre son évolution dans le secteur pharmaceutique.

SOLVAY PHARMACEUTICALS est un groupe de sociétés pharmaceutiques qui assurent les activités pharmaceutiques mondiales du groupe SOLVAY. Axé sur la recherche, ces sociétés s’emploient à répondre à des besoins médicaux non satisfaits dans les domaines thérapeutiques suivants: neurosciences, cardiométabolisme vaccins antigrippaux, gastro-entérologie et gynécologie/andrologie (source Solvay).

En passant en revue les principales fonctions de l’entreprise, il est possible de déterminer les forces et faiblesses par rapport aux concurrents de l’entreprise Solvay.

Nous analyserons donc la branche pharmacie sur différents aspects et critères :

– Commercial

Solvay pharma a augmenté ses ventes en Amérique du Nord. Cela est dû à des raisons bien précises. L’approbation de médicaments par la Food and Drugs Administration (FDA) a nettement augmenté la vente de certains produits comme le CREON.

Il a donc explosé les ventes aux Etats-Unis puisqu’il le chiffre d’affaire dépasse les 260 millions d’euros.

On peut aussi noter une diminution des ventes de Marinol puisque le médicament est passé dans le secteur public. L’entreprise doit ainsi faire face à une concurrence féroce que sont les génériques.

On peut ainsi noter une forte augmentation des parts de marchés sur le sol Américains puisqu’il représente 39% des ventes totales dans le monde de Solvay Pharma.

De ce fait, Les principaux clients de Solvay Pharma sont l’Amérique du Nord, la Russie et la France. L’Europe reste en tête avec plus de 46% des ventes réalisé.

La collaboration avec ChemDiv met en avant une volonté de se rapprocher encore plus de la Russie ainsi que des Etats-Unis. De plus, il reflète une recherche permanente puisque ChemDiv est un institut spécialisé dans la recherche de nouveaux composés. On peut donc noter que ce partenariat s’intègre parfaitement dans la stratégie de croissance de Solvay Pharma.

Elle est aussi en collaboration avec HUYA Bioscience International, une entreprise spécialisée dans la facilitation et l’accélération du co-développement mondial de nouveaux produits biopharmaceutiques originaires de Chine.

Ainsi grâce à cette collaboration, Solvay Pharma accède au portefeuille de molécule chinoise et développe le domaine cardiovasculaire.

On peut aussi noter les produits phares de Solvay Pharma qui sont les vaccins antigrippaux principalement vendus en Europe, l’Andrologie vendu dans le monde entier ainsi que l’Enzyme pancréatique.

– Recherche et développement

Dans le cadre de la recherche et du développement, Solvay Pharma continue son partenariat avec Abbott. Ainsi, sur les produits visant à diminuer le cholestérol, Solvay Pharma et Abbott ont développé un produit TRILIPIX réduisant ce symptôme. Ils ont ainsi pu diminuer les dépenses de recherche et développement.

On peut aussi noter que dans ce secteur d’activité, la R&D est très importante. De ce fait, les dépenses dans ce pôle s’élèvent à 416 millions d’euros alors que l’entreprise alloue un budget total de 555 millions d’euros toutes les dépenses liées à la recherche.

Il est important de noter que Solvay Pharma se munie des meilleurs installations puisqu’elle a installé la technologie la plus récente pour son unité de production cellulaire.

Au début des années 2000, les espoirs du groupe reposaient sur deux molécules vedettes : le Cilansetron (syndrome du colon irritable) et le Bifeprunox (schizophrénie). Cependant face aux différents refus des autorités sanitaires, Solvay a dû abandonner ces molécules en 2005 (Cilansetron) et 2009 (Bifeprunox), ces échecs ont entrainé la perte de plusieurs millions d’euros.

On dénote également une faible productivité en termes de R&D chez Solvay Pharma.

Aujourd’hui la rentabilité et la croissance de l’activité Pharmaceutique sont assurées par les molécules héritées de l’acquisition de Fournier (Tricor/Trilipix). L’activité Pharmaceutique repose donc «principalement» sur ces molécules (faiblesse a long terme) qui constituent le principal argument de vente la branche Pharma.

– Financier

On peut constater que la vente de Solvay Pharma représente un gain de plus de 5 milliard d’euros. Ce montant est basé sur les gains qu’enregistre Solvay Pharma depuis les dernières années. De fait, le résultat opérationnel sur ce secteur atteint des records puisqu’il a augmenté de plus de 27% atteignant ainsi 640 millions d’euros sur l’année 2009. On peut aussi constater dans les tableaux des flux de trésorerie que l’entreprise Solvay Pharma diminue les efforts d’investissements puisqu’elle a diminué ses emprunts de près de 200 millions d’euros. Cela est dû à la trésorerie que dégage depuis peu l’activité pharmaceutique. L’entreprise pratique aussi énormément l’auto financement puisqu’elle en a les capacités.

C. SWOT

Opportunités

Menaces

– Forte augmentation de la consommation de vaccins.

– Forte augmentation de la vente de médicament générique.

– L’activité hospitalière et des maladies de grandes soutiennent l’activité du secteur.

– Fort potentiel des nouveaux marchés en développement tel que la Chine, le Brésil et l’Inde.

– Modification de l’organisation de la R&D

– Fort potentiel de développement des marchés de niche (spécialisation)

– Diminution de l’augmentation du CA du secteur

– Ralentissement de la croissance

– Une baisse significative de l’auto médication

– Faible croissance des marchés Occidentaux

– Marché très concurrentiel (notion de taille critique)

– Durcissement de la réglementation des médicaments concernant toutes les étapes de fabrication

– Diminution des remboursements des établissements payeurs (tel que la sécurité sociale)

– La crise du modèle des blockbustersàdvpt des génériques

– Une hausse des couts de la R&D et un déclin de la productivité

– Pertes des brevets

– Développement des big pharma (F&Aàconcentration du secteur)

Forces

Faiblesses

– Recherche et développement

– Présence importante sur un marché porteur qu’est le cholestérol (fenofibrate)

– Gros portefeuille de molécules

– Partenaire d’une grande importance Abbott, partenaire chinois (acquisition de part de marché en Chine)

– Développement grâce à l’acquisition des pôles pharmaceutiques (cardiovasculaire avec l’acquisition de Fournier)

– Solvay Pharma d’importance moindre / à la concurrence (taille moyenne)

– Difficulté à faire face au marché des génériques

– Coût de la R&D

– Manque de productivité dans la R&D

– Rentabilité et croissance repose sur les molécules de Fournier

– Echec du développement de 2 molécules vedettes

– Activités mère de l’entreprise ne peuvent pas se développer à cause de l’investissement dans la pharmacie

Facteurs Clés de Succès:

– Le développement et la réorganisation de la R&D, et l’intégration de nouvelles technologies

– La réduction des coûts et le développement sur des segments a forte valeur ajouté notamment par des processus de fusion – acquisition

Malgré son degré de spécialisation, Solvay Pharma n’a pas la taille critique pour répondre au FCS (développer un avantage concurrentiel durableàcoût élevé) et ainsi pour se développer sur un marché ultra-concurrentiel.

2. Les modalités de la décision

A. Description de la décision de recentrage

Le 28 Septembre 2009 Solvay a annoncé le recentrage de ses activités, afin de mettre en œuvre une réorientation stratégique sur son cœur de métier dans l’intention d’assurer la pérennisation du Groupe.

Pour cela le groupe à décider de vendre la totalité de ses activités pharmaceutiques. Cette annonce a suscité tout d’abord l’intérêt des firmes européennes et tout particulièrement du groupe Sanofi-Aventis. L’offre faite par Sanofi-Aventis a été déclinée par la famille, celle-ci valorisait la société à 7,2 milliards d’euros (soit 85 euros par action), Solvac souhaitait alors 100 euros par actions.

La vente a finalement était faite à Abbott, «coopétiteur» historique du groupe, pour une valeur d’entreprise totale d’environ 5,2 milliards d’euros.

ABBOTT est une entreprise multinationale américaine diversifiée dans le domaine de la santé, elle intervient dans la recherche, le développement et à la commercialisation de produits pharmaceutiques et médicaux spécifiques, y compris les produits nutritionnels, diagnostiques et les dispositifs médicaux. L’entreprise américaine emploie plus de 72.000 personnes et commercialise ses produits dans plus de 130 pays (source


To export a reference to this article please select a referencing stye below:

Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.
Reference Copied to Clipboard.

Request Removal

If you are the original writer of this essay and no longer wish to have the essay published on the UK Essays website then please click on the link below to request removal:


More from UK Essays

Sitemap